Villages Clubs du Soleil ouvrira deux nouveaux villages, à Beg Meil en Bretagne

Plus d'informations
il y a 4 mois 4 semaines #471 par glenan
COM_KUNENA_MESSAGE_CREATED_NEW
Villages Clubs du Soleil : 2 inaugurations à venir en Bretagne et aux Deux Alpes
[/b]

Un nouveau site « en ville » ?


Cette année, Villages Clubs du Soleil ouvrira deux nouveaux villages, à Beg Meil en Bretagne et aux Deux Alpes en Isère. Après le succès du village de Marseille, situé dans l’ancienne maternité, le Groupe cherche à implanter un nouveau village urbain. Et ne s’interdit pas le rachat d’autres Villages de vacances à la montagne.
Créés il y a bientôt 60 ans, Les Villages Clubs du Soleil se présente aujourd’hui comme leader sur le secteur français des vacances familiales en formule « tout-compris ».

L’opérateur touristique marseillais exploite un parc de 19 établissements, soit près de 7000 lits répartis à travers la France.

100 000 vacanciers sont accueillis chaque année. Le chiffre d’affaires 2017 s’est élevé à 63,5 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires des séjours de l’hiver est de 41,5 millions d’euros, soit une progression de près de 8% par rapport à 2016/2017. Cela représente 480 000 journées vacances ou encore 68 000 vacanciers accueillis.

Le groupe enregistre 86% de taux d’occupation moyen en montagne, avec 80% d’occupation pour la période de Noël/Nouvel An, puis un pic à 94% pour les vacances d’hiver.

Autre objet de satisfaction : 98% des clients interrogés déclarent souhaiter revenir passer leurs vacances dans un Village Club du Soleil. Intention confirmée par le fort taux de fidélité des clients constaté, 60% en 2017.

Pour l’été 2018, les premières tendances sont encourageantes avec un carnet de commande en avance de 2,5%. Le CA prévisionnel est déjà atteint à 60%.

Situé en Bretagne, le Village Club du Soleil Beg Meil ouvrira en mai 2018. Un site témoin de l’architecture bulle des années 60 classé « patrimoine XXe ».

Le site de Beg-Meil exploité sous la marque Renouveau Vacances jusque-là, a subi pendant six mois des travaux de grande envergure, pour un investissement de près de 4 millions d’euros.

L’opérateur projette un chiffre d’affaires de 1,2 million d’euros, objectif déjà rempli à 70% avant même l’ouverture.

En décembre, c’est à la montagne, aux 2 alpes qu’ouvrira un nouveau village. L’opérateur touristique a signé en février dernier un bail pour l’exploitation d’un nouveau village de vacances dans la station iséroise.

L’établissement actuellement exploité par un autre opérateur fermera ses portes cet été pour subir quelques transformations, représentant 1,5 million d’euros de travaux.

Un club enfants pour les plus jeunes (dès 3 mois) et un ski-room sur site viendront compléter l’offre de village vacances pour correspondre au « tout compris XXL» proposé par Les Villages Clubs du Soleil.

L’objectif de CA en rythme de croisière est 7,5 millions d’euros. Si les ventes groupes sont déjà ouvertes, les ventes individuelles débuteront en mai.

En attendant les inaugurations du site breton de Beg Meil et du site des 2 Alpes, d’autres opportunités de reprise de Villages de vacances se dessinent à la montagne.

Le groupe mène une politique d’investissement forte et un programme de rénovation ambitieux. 5 millions d’euros ont été investis dans ce sens en 2017. En 2018, l’enveloppe sera portée à 9 millions d’euros.




Bientôt un nouveau village urbain ?



Après l’ouverture du Village Club du Soleil - Marseille la Belle de Mai, le groupe espère l’ouverture d’une nouvelle adresse « en ville ».

Des négociations sont en cours sur les grandes métropoles régionales, telles que Nantes, Lyon, Lille et Bordeaux.

Inauguré au printemps 2017, le Village Club du Soleil - Marseille la Belle de Mai fête sa première année d’exploitation.
Le site accueille une clientèle composée de 47% de groupes et 53% d’individuels. L’établissement a enregistré un chiffre d’affaire de 2,7 millions d’euros et remplit ses objectifs.

Le Village Club Oz-en-Oisans, le dernier né, a été inauguré en janvier 2018.

« Pris d’assaut par les clients fidèles de l’opérateur, avides de découvrir un nouveau site, le village vacances a accueilli 3600 vacanciers, générant un chiffre d’affaires de 3,2 millions d’euros pour cette 1ère saison d’hiver », affirme le groupe Villages clubs du soleil dans un communiqué.

Please Connexion or Créer un compte to join the conversation.

Plus d'informations
il y a 2 mois 3 semaines - il y a 2 mois 3 semaines #529 par glenan
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW
Village du Renouveau. Un nouveau souffle
[/b]
Le télégramme

Renouveau, ouvert en 1968, a laissé place à un Village Club du Soleil. Le site, qui avait reçu des migrants les hivers derniers, conserve son architecture atypique et son attachement au tourisme social et familial, mais n’accueillera plus de réfugiés.

Labellisé Patrimoine du XXe siècle, le village vacances, implantée aux abords de Maner Coat Clevarec, à Fouesnant, a été entièrement rénové. Un lifting plus que nécessaire à l’aube de célébrer son 50e anniversaire. Site remarquable mais non classé, le lieu ne subissait aucune contrainte en termes de matériaux. Bâtiment emblématique de l’architecture « bulle » des années 60, fruit du travail des architectes Henri Mouette et Pierre Székely, le Renouveau renaît donc, grâce au projet monté par Les Villages Clubs du Soleil et au soutien de la Région, représentée ce vendredi par Karim Ghachem, président de la commission Développement Durable.

Après Morzine ou encore La Baule, Beg-Meil est le cinquième village Renouveau à passer sous pavillon Villages Club du Soleil, une entreprise marseillaise créée en 1960 sous statut associatif. Aujourd’hui leader sur le secteur français des vacances familiales, le groupe affiche 18 destinations réparties dans l’hexagone, soit 9 500 lits. Cent mille vacanciers sont accueillis chaque année dans ces villages, pour un chiffre d’affaires annuel de 63,5 M€.


80 employés en haute saison

Le Village Club veut proposer une alternative au tourisme traditionnel. Le site de Beg Meil a subi des travaux de grande envergure, « en respect avec l’esprit des lieux, la philosophie originelle du site, tout en s’adaptant aux nouvelles exigences des vacanciers », appuie Alex Nicola, président du directoire des Villages Clubs du Soleil. Après neuf mois de travaux et plus de 4 M€ d’investissement, le village a ouvert ses portes aux premiers vacanciers il y a un mois. Il compte aujourd’hui 160 chambres ou mobil-homes, et 560 lits, pour accueillir les touristes, pour des vacances familiales, en « tout compris ». Sa première année d’exploitation s’annonce d’ores et déjà excellente. « Déjà 31.000 journées vacances sont enregistrées pour un chiffre d’affaires de 1,5 M€. Ces tendances sont supérieures aux prévisions avec un taux d’occupation de 78 % ».

Nous pouvons héberger jusqu’à 420 estivants en même temps

Côté emploi, 80 postes sont pourvus au plus fort de la saison, en juillet et août. 80 % d’entre eux sont recrutés localement via les missions locales, des forums de l’emploi et les partenaires. Cette mue a été rendue possible grâce au soutien de la Région Bretagne, Quimper Cornouaille Développement, l’UNAT Bretagne, et la Ville de Fouesnant, qui voulaient « contribuer à l’aboutissement de ce projet de développement économique pour le territoire ». Aujourd’hui, Alex Nicola salue également « le soutien actif de l’office de tourisme et du centre nautique de Fouesnant-Cornouaille ». « Cette année, nous avons ouvert le 19 mai. Mais dès l’an prochain, ce sera à Pâques, jusqu’au mois de septembre. Nous pouvons héberger jusqu’à 420 estivants en même temps. En basse saison, nous accueillons des groupes, randonneurs ou excursionnistes », ajoute la directrice, Amélie Gélot.


« La structure ne se prête
plus à recevoir des migrants »

On se souvient aussi que le Renouveau avait accueilli à deux reprises des migrants issus de la Jungle de Calais. Durant deux hivers successifs (2016 et 2017), une trentaine de personnes, notamment des familles, avaient été logées sur le site. Cet engagement solidaire va-t-il perdurer ? « Cela sera très certainement difficile », regrette la directrice. « Ils étaient hébergés dans des gîtes autonomes, avec cuisine, remplacés aujourd’hui par des chambres. L’espace restauration est commun. La structure ne se prête donc plus à recevoir des migrants », conclut-elle.







Last edit: il y a 2 mois 3 semaines by glenan.

Please Connexion or Créer un compte to join the conversation.

Plus d'informations
il y a 2 mois 3 semaines #530 par glenan
COM_KUNENA_MESSAGE_REPLIED_NEW

Amélie Gelot dirige le Village club du soleil de Beg Meil à Fouesnant (Finistère). | Ouest-France
Pièces jointes :

Please Connexion or Créer un compte to join the conversation.

Plus d'informations
Temps de génération de la page : 0.131 secondes
Propulsé par Kunena